Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:25

Le Dharma (mot sanskrit , en japonais 法 ( ほう Hô) ou Dhamma (depuis le pali), est un terme utilisé à la fois dans l'hindouisme et le bouddhisme. Selon le contexte la définition diffère, et recouvre une grande variété des sens théoriquement dérivés de la racine dhar, porter, soutenir:

  • Loi naturelle ou juridique, coutume, devoir, droit, justice;
  • Ssubstance, essence, caractéristique, vérité, réalité;
  • Vertu, religion, enseignement, doctrine;
  • Phénomène, fait de conscience et même atome.

Le Dharma ne fait pas référence aux lois régissant les castes comme dans le mode de vie hindou, mais à l'enseignement du Bouddha, qui décrit par exemple la source de dukkha (« souffrance », « insatisfaction », « mal de vivre »), sa cessation et le chemin qui mène à cette cessation.

Un dharma est ici une loi universelle, et l'enseignement une constatation du fonctionnement du monde et de l'esprit, que le bouddhisme s'attache à transmettre et expliquer. Très souvent un enseignement mène à l'autre.

Par exemple la méditation des enseignements sur l'impermanence des phénomènes et leur interdépendance, bientôt suivi de l'expérience intime de cet réalité, préparent aux enseignements sur la vacuité essentielle, et suscitent son appréhension intuitive immédiate.

Dans la perspective la plus élevée (parama-rtha), Dharma désigne finalement la nature ultime du réel.

Dans les traités bouddhiques, le Dharma est considéré comme un des trois refuges : « Le don du Dhamma surpasse tous les dons ; la saveur du Dhamma surpasse toutes les saveurs ; le délice dans le Dhamma surpasse toutes les délices. »
Prendre refuge signifie, dans le bouddhisme, prendre appui sur les forces du Bouddha, du Dharma (l'ensemble des enseignements) et de la Sangha (l'ensemble des pratiquants), afin d'assurer sa libération des tourments du samsara.

Le Dharma bouddhique est symbolisé par une roue (dharmaçakra) et le premier sermon du Bouddha est souvent assimilé à la mise en branle de la roue de la loi (dharmaçakrapravartana). Selon le contexte, dharma peut aussi être traduit et compris par : « ce qui doit être » ou « l'action juste » : on parle donc parfois de « dharmas » pour désigner les préceptes sous leur forme positive.

Dans le bouddhisme Zen, la transmission de l'enseignement du Dharma de maître à disciple est attestée par un document appelé shiho.

 Voir le site du henro


Dharmaçakra

Partager cet article

Repost 0

commentaires