Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 09:32
le bouddhisme est fondé sur un triple socle appelé les Trois Joyaux : les bouddhistes déclarent prendre refuge dans le Bouddha, le fondateur du bouddhisme, dans le Dharma, l'ensemble des enseignements du Bouddha et dans le Sangha, la communauté des adeptes, (seulement l'ordre monastique pour certains). C'est précisément sur cette division que cet article est structuré.

La prise de refuge est en quelque sorte le baptême bouddhiste, le point de départ de son engagement spirituel. Prendre refuge signifie prendre appui sur les forces combinées des trois joyaux afin d'assurer sa libération des tourments du samsāra, la tempête d'insatisfaction et de souffrance de laquelle on se met à l'abri. Cependant:

Le terme de "sarana", qu'on traduit généralement par "refuge", n'est pas à comprendre comme un endroit où l'on se réfugie pour fuir ou échapper au malheur. Etymologiquement, "sarana" veut dire "point d'appui", "source de lumière". Les Trois Joyaux sont donc les fondements de la pratique, sur lesquels on prend appui pour marcher sur la Voie, Trois Joyaux qui illuminent les ténèbres de l'ignorance.

Refuge est pourtant le terme consacré, mais śaraṇa signifie aussi sanctuaire, ce qui apporte d'autres connotations de retrait, de consécration et de recueillement, de sorte qu'on peut comprendre la prise de refuge classique ainsi: Je vais vers le triple Joyaux comme en un sanctuaire.

Voici finalement ce texte classique de la prise de refuge, en sanscrit, avec sa traduction littérale:

बुद्धं शरणं गच्छामि।
Buddhaṃ śaraṇaṃ gacchāmi

Au Bouddha en refuge je vais,

धम्मं शरणं गच्छामि।
Dharmaṃ śaraṇaṃ gacchāmi

Au Dharma en refuge je vais,

संघं शरणं गच्छामि।
Saṃghaṃ śaraṇaṃ gacchāmi

Au Sangha en refuge je vais.

Voici aussi la prise de refuge tibétaine, qui inclut l'aspiration à l'Éveil universel:

SANGYE/TCHEU TANG/ TSHOG KYI/TCHOG NAM LA

Dans le Bouddha, le Dharma, et le Noble Sangha,

DJANG TCHOUB/PAR TOU/DAG NI/KYAB SOU TCHI

Je prends refuge jusqu'à l'éveil complet.

DA GUI/DJIN SOG/GYI PEL/SEU NAM KYI

Par le mérite résultant de ma pratique du don et des autres perfections de vertu,

DRO LA/PEN TCHIR/SANGYE/DROUP PAR SHOG

Que je puisse réaliser l'état de Bouddha pour le bien de tous les êtres.

Partager cet article

Repost 0

commentaires